Conseils de voyage

Conseils de voyage

Conseils et Astuces de voyage à la Jamaïque

Beaucoup de gens se posent des questions concernant la sécurité, les transports, les habitudes des gens. Ce qui est bien normal quand on décide de voyager vers une nouvelle destination et tout particulièrement à la Jamaïque.

Voici quelques astuces à connaitre avant de partir afin de mieux profiter de son séjour et limiter les risques d’avoir des problèmes.

Gérer l′argent au quotidien

En ballade

Lorsqu’on se promène, il faut garder des billets de 100 $ JMD dans ses poches et cacher le reste de vos espèces ailleurs sur vous. Ne jamais exposer de liasse de billet. Toujours prévoir le bon moment où vous pouvez sortir de l’argent de votre cachette et le mettre dans votre poche sans vous montrer.

Il vaut mieux prévoir d’avoir en permanence 500 $ JMD en billet de 100 à portée de main. Ça vous permettra de prendre un taxi route à 100 $ JMD et de le payer sans traîner! Ce que le chauffeur appréciera d’autant plus. Le risque d’attente de sa monnaie sera toujours plus ou moins présent. Si vous achetez une boisson ou autre à un vendeur de rue, il sera toujours préférable de ne pas sortir de gros billet.

Gardez les grosses coupures de 1000 et 5000 $ JMD pour les courses ou toutes autres dépenses en magasin conventionnel, là où il y aura une caisse enregistreuse et où le rendu de monnaie se fera sans avoir à réclamer.

Changer de l’argent

Si vous changez des espèces dans un cambio (bureau de change), pensez à regarder les coupures que l’on vous donne. En effet, si vous ne faites pas attention, vous pourriez repartir avec des billets de 10 000 $ JMD assez problématique à casser la plupart du temps.

ATM est le mot Anglais pour le distributeur de billet de banque. A la Jamaïque, vous n’aurez pas de mal a trouver des distributeurs partout sur l’île. Bien sur, il faut rester vigilent et choisir, si possible, d’effectuer ses retraits de jour.

Taxes

Dans les commerces genre grande surface, une TVA est ajoutée à la caisse, elle est de 16.5 %.

Les transports en commun

La Jamaïque peut se visiter en utilisant les transports locaux. Que ce soit en enchaînant les taxi route, les “coaster” ou via les réseaux de bus knutsford express. Parcourir l’île de cette manière ne vous laissera pas indifférent. Les taxis et les minivan sont les moyens de transport les plus abordables et vous les utiliserez surement beaucoup en mode “Back Pack“.

Taxi Route

Les Taxis Route sont des voitures ordinaires avec une plaque d’immatriculation rouge. Ils empruntent une route assignée, souvent d’un centre-ville à la prochaine ville. Ils accueillent des passagers n’importe où sur leur parcours et constituent le principal mode de transport des habitants. Ne cherchez pas de signe de taxi sur le toit, il n’y en a pas. C’est le moyen de transport le moins cher.

Taxi Robot

Les taxis robots sont des voitures ordinaires offrant des services de taxi lorsque les Taxi route sont au repos. Vous n’aurez parfois pas d’autre choix que d’utiliser leurs services tard la nuit.

Taxi Charter

Les taxis “charter” sont des taxis personnels. Ce sont les plus chers.

Les Coaster

Le Coaster, également appelé “bus” ou “minivan” sont des camionnettes fonctionnant comme un taxi route. Il attendra jusqu’à ce qu’il soit plein pour démarrer. Il parcourt de plus longues distances qu’un taxi, mais comme il transporte plus de passagers, les tarifs sont très abordables. Les prix vont de 100 JMD à 500 JMD.

Journée type du Jamaïcain

Au réveil

Le jour se lève vers 6 h le matin, c’est dès les premiers rayons de lumière que les villes et villages se réveillent. En fonction des habitudes de chacun mais d’une manière assez générale les gens se font un thé, un café ou un bush tea dès le réveil. Les Jamaïcains prennent leur petit déjeuner (qui ressemble a un repas) vers 8 h le matin. La mère de famille va d’abord s’occuper de préparer ses enfants pour l’école alors que le papa, qui travaille souvent loin, est déjà parti.

En ville

Certains restaurants ouvre dès 6h30 et proposent les menus des petits déjeuners jusqu’à environ 9/10 h. Au menu vous aurez souvent des soupes de légumes bien épaisses avec du gombo (Ocra en Jamaïcain), c’est une sorte de cornichon qui est très épaississant. Vous trouverez facilement des Ackees & Salt Fish qui est de loin le petit déjeuner préféré des Jamaïcains ainsi que les plats de curry de poulet. Vous aurez souvent à choisir votre accompagnement, du riz, un morceau de breadfruit rôti, des dumplins de farine ou bien encore des mélanges de légumes cuisinés.

S’adapter

Si l’on se cale sur le rythme local, que l’on prend un petit dej comme les locaux, c’est sur qu’a midi on ne mangera pas un repas. Surement quelque chose sur le pouce, par exemple un coco bread et un patty. si toutefois vous avez faim.

La plupart des gens qui travaillent ne vont pas faire de repas le midi s’ils ont pris un petit déjeuner copieux. Les gens se contentent de prendre une pause avec une collation. C’est seulement le soir qu’un dîner est préparé à la maison et qui sera servi en famille peu de temps après la tombée de la nuit. En général, les gens se couchent vers 22h.

Le patois

A la Jamaïque, la langue officielle est l’Anglais mais vous devrez vous habituer au langage familier du patois. Il faut un petit temps d’adaptation pour comprendre le dialecte local, mais vous pouvez aussi vous familiariser, avant votre voyage avec ces quelques expressions que vous entendrez à peine après avoir foulé le sol Jamaïcain.

Exemples:
  • Waa Gwan —– What’s going on —— Comment ça va ?
  • Whappen —– what’s happening —– Qu’es ce qu’il se passe ?
  • Me a go —— I’m going ——– Je vais
  • Wah You a Seh —– what are you saying —— Que dis-tu ?
  • Me Spirit Tek Yu ——- my spirit takes to you ——– Salut comment ça va (très fraternel)
  • Gyal ——  Girl —– Femme / fille
  • Yute ——- Youth ——– Les hommes de 15 à 40 ans
  • Betta ——- Better ——- Mieux
  • Me Général —— my Général —— Respect mon général

Pour finir avec ce petit cours de patois Jamaïcain, il y a une expression très couramment utilisée. Il s’agit de “Soon Come” que l’on peut traduire par : “C’est pour bientôt”. Les Jamaïcains attendent beaucoup dans leur quotidien, que ce soit pour des jours meilleurs ou bien juste pour un taxi. Vous entendrez souvent cette expression partout dans le pays.

Risque & Sécurité

CRIMINALITÉ D’ORDRE GÉNÉRALE

S’il y a bien une question qui revient fréquemment, la Jamaïque est-elle une destination sûre pour les touristes?

Avec un taux de meurtre annuel compris entre 1 200 et 1 500 sur une population d’à peine 3 millions d’habitants, la Jamaïque est l’un des cinq pays au monde où ce taux est le plus élevé. La plupart des crimes sont liés à des gangs. D’autres sont des crimes passionnels ou bien des meurtres par vengeance. Il y aurait aussi beaucoup de meurtres extrajudiciaires commis par la police. C’est une chose vraiment terrible, mais les touristes ne le voient pas. Ces faits indéniables ne signifient pas que la Jamaïque n’est pas une destination touristique sûre.

SÉCURITÉ DES TOURISTES

Les touristes ne sont pratiquement jamais impliqués dans des crimes violents en Jamaïque. Lorsqu’un touriste meurt sur l’île, c’est principalement dans un accident de la circulation. Parfois, des touristes se noient en nageant ou en se faisant percuter par un jet-ski (dernier accident de ce type en 2014). Le pire serait de se retrouver dans un bar ou autre lieu publique où il y aurait une dispute entre Jamaïcains qui tournerait mal. En 2013, un touriste Américain s’est retrouvé pris dans un feu croisé entre la police et des criminels.

La majorité des problèmes dont les touristes doivent faire face sont liés à des petits vols par cambriolage ou à la tire (surtout dans les zones de villégiature).

Cela ne veut pas dire que votre maison d’hôtes pourrait ne pas être cambriolée. Et cela ne veut pas dire non plus que les vols à main armée n’impliquent pas occasionnellement des touristes. Attention au risque de montée de violence si vous résistez.

Finalement, j’ai lu et entendu des récits de tous ces événements, mais je n’en ai jamais expérimenté au cours de toutes mes visites à la Jamaïque.

BON SENS

Voici deux ou trois choses à éviter:

  • Se balader la nuit n’importe où.
  • Montrer de grosses sommes d’argent. (Avec le taux de change € / $ JM, on a vite fait d’avoir des liasses!)
  • Chercher des drogues durs.
  • Sauter dans la voiture d’un inconnu à 4 heures du matin.
  • Etre saoul tard dans la nuit dans les rues.

Avec ce type de comportement, le pire qui puisse vous arriver est que vous perdriez, en quelque sorte, tout votre argent. Mais ce genre d’attitude pourrait déboucher sur un problème quel que soit le pays dans lequel vous vous trouvez.

N° UTILES

En cas d’urgence, vous pouvez joindre le poste de police le plus proche en composant le 119.
Composez le 110 pour une ambulance

Autres Dangers

TRAFIC ROUTIER

Le trafic routier est un danger réel pour tous. Tout va lentement à la Jamaïque, sauf sur les routes!

Accident de la circulation

Les touristes sont parfois impliqués dans des accidents de la circulation. D’un point de vue général, les taxis, bus et voitures se comportent avec imprudence. Le piéton est certainement le plus vulnérable des usagers de la route, alors soyez toujours très concentré lorsque vous marchez. Utilisez les trottoirs partout où ils sont disponibles. Soyez prudent lorsque vous traversez la route et souvenez-vous de quel côté regarder en premier (la conduite est à gauche). Vous constaterez des nids-de-poule parfois de la taille d’un homme ce qui rend la route plus dangereuse.

Malgré toutes mes mises en garde, j’ai pris beaucoup de taxis, de coaster, j’ai loué des voitures et j’ai parcouru de nombreux kilomètres sans jamais n’avoir eu d’accident à la Jamaïque.

LES MOUSTIQUES

Les moustiques sont l’un des inconvénients de la Jamaïque. Heureusement ils ne sortent principalement qu’au crépuscule.

Depuis quelques années, un nouveau type de moustique sévit en Jamaïque. Il peut vous infecter d’une maladie appelée Chikungunya ou Chick-V comme l’appellent les Jamaïcains. La maladie provoque de la fièvre et des douleurs articulaires sévères. Des effets comme l’arthrite et les douleurs articulaires graves peuvent persister pendant des mois.

Risque faible

Heureusement, le risque d’attraper Chick-V est faible, mais il y a des dizaines de cas de touristes qui l’ont contracté. Plutôt faible vu le nombre annuel de voyageurs (3 millions annuel). Il y a encore moins de chance qu’un moustique infecté vous pique et vous transmette la dengue. Mais le risque existe, prévoyez de l’anti-moustique adapté

Récemment, ce même moustique Aedes Aegypti, porteur du virus Chik-V et de la dengue, a introduit sur l’île un nouveau virus appelé Zika. Les symptômes sont comparables à ceux de Chick-V mais moins graves. Vous ne pouvez prendre aucun médicament pour prévenir ou traiter Chick-V, Zika ou la dengue, la seule chose à faire et de se prévenir de toutes piqûres, ou d’un maximum. Envisagez d’emmener une moustiquaire si vous baroudez. Contrairement au moustique local, le type de moustique infecté par Chick-V piquent surtout pendant la journée, il faut aussi prévoir un répulsif à base de DEET.

Les indispensables de voyage

Guide de voyage en Anglais
Buy Now
EUR 16,02 EUR
buy now
Guide de voyage en Français
Buy Now
EUR 17,95 EUR
buy now
Anti-moustique au DEET
Buy Now
EUR 13,55 EUR
buy now

Ecrire un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée